Maman, j’ai oublié mon cahier de poésie.

Eh oui votre Chérub1 a encore oublié son cahier de poésie.

Combien cela m’est-il arrivé ? Je ne les compte plus.

Alors plusieurs solutions s’ouvrent alors à vous :

- soit lui dire tout simplement : “Tant pis pour toi ! Tu n’apprends pas ta poésie et tu expliqueras demain à ta maîtresse que tu n’avais pas ton cahier. Si tu as une punition, cela te servira de leçon. Sujet clos.”
Méthode radicale qui apprend à Chérub1 à assumer ces erreurs.

- soit, deuxième méthode : appeler les copains et les copines pour récupérer cette fameuse poésie.

Là encore plusieurs choix se présentent :
- se faire dicter la poésie par téléphone. Il est délicat de donner à Chérub1 directement les notes prises, il vaut mieux les retranscrire en essayant de retrouver son écriture scolaire !
- pour les plus modernes, recevoir un scan de la poésie dans sa bal (boîte aux lettres électronique, son email, quoi !)
- aller chercher le cahier chez le copain. Avec un peu de chance, ce dernier aura déjà appris sa poésie et ainsi, il pourra récupérer son précieux cahier à l’école le lendemain
Deux remarques : 1 – Chérub1 doit vraiment éviter de l’oublier à la maison et 2 : dites vous qu’ainsi vous connaîtrez l’adresse de ses copains et parallèlement vous deviendrez incollable sur le plan de la ville.

- soit troisième méthode, jouer au détective et essayer de trouver la poésie sur internet.
Cela peut marcher si Chérub1 avait déjà appris une partie et que vous vous souvenez de l’auteur. Cela devient délicat si la maîtresse, ayant choisi une poésie très longue, ne leur faisait apprendre qu’une partie. Oui mais laquelle !

Autrement on peut éviter cette épreuve en vérifiant dès la sortie de l’école si Chérub1 a bien tous ses cahiers. Donc, check-list devant l’école (pas pratique les jours de pluie) mais retour direct en classe possible !
Donc après avoir attendu une bonne dizaine de minutes de voir le bout de nez de Chérub1, vous voilà de nouveau à attendre qu’il réapparaisse de nouveau.
Avez-vous déjà compté de nombre de minutes passées devant l’école en une semaine ? Perso, je n’ose pas !
Et si on demandait aux enseignant un mot d’excuse, à chaque fois que l’on récupère nos Chérub1 après l’heure !
Ils nous en demandent bien un, eux, quand on les emmène après l’heure !!!

Bon je vais vous dire la méthode que j’ai choisie, après quelques années : JE NE FAIS RIEN (première méthode).
En fait, je ne cours plus après la poésie oubliée mais pour marquer le coup, je leur donne une punition comme une page de “je ne dois pas oublier mon cahier”.

C’est la rentrée

Eh oui ! C’est le jour de la rentrée.

Nos chérubins reprennent le chemin de l’école. Les vacances sont finies.

En plus, pour certains, nous avons le droit à des nouveautés : les TAP (temps d’accueil périscolaires).
Pour préserver le rythme scolaire, les enfants travaillent le mercredi matin et ont un quart d’heure de plus pour manger le midi.
Ce n’est plus l’habituel 11h30-13h30 mais 11h45-14h00 sauf le mercredi 11h30. Il ne va pas falloir se mélanger.

Mais revenons à la rentrée : nous avons découvert le nom des instituteurs, les copains qui sont dans la même classe (avec un regard intéressé) : chouette, le petit voisin est aussi dans la classe de ma dernière, comme ça en cas d’oubli de cahier, on ne devra pas traverser toute la ville.

C’est aussi le seul jour de l’année où, nous, parents, nous avons plus de devoirs que nos enfants : il faut remplir les fiches de renseignements. Ce qui prend du temps quand nous avons plusieurs enfants scolarisés.
Même si rien n’a changé depuis l’année dernière, il nous faut écrire deux à trois fois par enfant nos différents numéros de téléphone.
Une heure à écrire quasiment la même chose, à se balader dans toute la maison à la recherche des renseignements !

Enfin, c’est passé ! Maintenant c’est aux enfants de travailler.